06-09-2012 - Les Eysies, FranceLe Bugue jour 6 : un peu de fraicheur pour un cours de géologie

Remarque du jour

Fistuleuse : Une fistuleuse est une fine stalactite formée d'un tube naturel de concrétion de calcite au sein duquel circule l'eau d'infiltration. La fistuleuse est parfois appelée familièrement « macaroni ».

Encore un site inscrit au Patrimoine de l'Unesco. Après Rocamadour voici "la grotte du Grand Roc", un Un joyau exceptionnel et encore 76 marches de gravies.

La journée sera belle et chaude selon la météo. Aussi nous décidons de consacrer une partie de l'après-midi à la découverte de la grotte du Grand Roc aux Eysies.
Après une matinée calme, nous prenons donc la voiture pour parcourir la dizaine de kilomètres qui nous séparent des Eyzies de Tayac-Sireuil. Mais avant d'aller à la grotte, Domi doit trouver une mercerie car elle est en panne de ruflette. Après avoir dénicher l'adresse, mauvaise surprise, la mercerie n'existe plus depuis 3 ans. A la place on peut y acheter de belles céramiques... donc il faudra aller à Bergerac.
Après cet intermède dans le bourg, nous nous rendons à la grotte quelques km plus loin et garons la voiture sur un parking ombragé bienvenu.
Là, nous nous acquittons du droit d'entrée (7€ par personne) et nous montons les 76 marches pour rejoindre notre guide à l'entrée de la grotte et l'émerveillement peu commencer.

Nous allons voyagez dans le temps à la découverte des mille et une merveilles de la Grotte du Grand Roc. Au cœur du Périgord Noir, enchâssée dans une magnifique falaise surplombant la Vézère, aux Eyzies, à 25 km de la grotte de Lascaux, la grotte du Grand Roc se présente comme un joyau exceptionnel.

De renommée internationale, ce chef-d’œuvre naturel offre des cristallisations célèbres par leur diversité, stalactites, stalagmites excentriques, fistuleuses, gours, triangles, etc...

C’est en 1924 que Jean Maury, spéléologue et préhistorien, découvre la caverne du Grand Roc. Alors qu’il fouillait depuis longtemps le gisement des « Marseilles » à Laugerie-Basse avec son ami Le Bel, il remarqua un porche dans la partie aérienne du Grand Roc. Après bien des difficultés pour l’atteindre, il constata qu’un filet d’eau en sortait et envisagea tout de suite de possibles prolongements. Il se mit à l’ouvrage et perça un tunnel en plein roc sur une quarantaine de mètres de longueur. Peu à près le dernier tir de mine, il entreprit l’exploration en compagnie de sa fille et de sa sœur, il déboucha dans la petite grotte du Grand Roc. De la découverte à l’exploitation touristique il n’y avait qu’un pas, il sera franchi en 1926.

Aménagé en 1927, la particularité du Grand Roc réside dans ses formations excentriques extraordinaires qui donnent l’impression d’évoluer dans une « forêt minérale ». Tout au long du circuit de visites ce n’est qu’enchevêtrement de cristallisations d'une grande diversité : stalagmites, concrétions excentriques, fistuleuses, gours, triangles, colonnes, des draperies.

Cette grotte naturelle, jamais habitée, elle est remarquable par ses formations calcaires :

Des stalactites, qui descendent
Des stalagmites, qui montent et grandissent de un à deux centimètres en 25 ans
Des « excentriques » qui montent et descendent en une multitude de pointes, comme des oursins, dans toutes les directions. Cela est sans doute dû à des courants d'air ou à la capillarité. Ils grandissent de quelques millimètres en 25 ans.

Ces formations sont la conséquence de l'accumulation de gouttes d'eau de pluie, chargée de carbonate de calcium. Celui-ci reste en place lorsque l'eau s'évapore. La grotte était encombrée d'argile, disparu. La coloration jaune-orangée des formations calcaires est soit organique (pollens) soit minéral (oxydes de fer). Leurs formes font penser à des sculptures, des coraux, des orgues, des vaguelettes ou encore des draperies. À certains endroits, des surfaces sont pavées de petits triangles : le calcite s'organise de cette manière en eau calme. À certains endroits, le sol en pente empêche la formation de stalagmites. L'eau de pluie peut mettre plusieurs mois à traverser la grotte, dont le taux d'hygrométrie varie entre 98 et 100 % ! Une autre formation remarquable est un bloc suspendu dont la masse est estimée à trois ou quatre tonnes !

Nous pouvons apprécier entre autres :
La stalagmite dite de « la Vierge à l'Enfant ». photo 23
L'excentrique dite de la « Victoire de Samothrace ». photos 34, 35,36
Stalactite et stalagmite. Dans trois siècles, elles formeront une colonne. photo 30
L'épée, photo 32

La GROTTE du GRAND ROC, c’est aussi : un sol intérieur plat, une température de 16°, une terrasse à flanc de falaise - Un panorama sur les Eyzies de Tayac et la vallée de la Vézère.

Après cette visite de 45 mn, nous partons donc vers Bergerac à la recherche de ruflette dans désiré par Domi.
Nous allons ainsi découvrir une nouvelle route du Périgord et suivre la Dordogne jusqu'à Bergerac. La GPS nous dépose devant la maison du bouton et nous pouvons repartir avec la précieuse ruflette en poche.
Nous marquerons une courte pose sur le bord de la Dordogne pour se dégourdir les jambes et profiter de la vue sur les gabares de Bergerac puis nous ferons une pose photos à Lalinde à mi-chemin pour immortalisé la centaine de cygnes qui se prélassent sur la Dordogne.

Demain, journée de repos à la Linotte, couture pour Domi et sans doute piscine car la journée va être encore chaude.

A demain, gros bisous à tous.

Galerie Photos

  • Photo 1, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 2, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 3, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 4, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 5, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 6, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 7, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 8, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 9, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 10, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 11, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 12, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 13, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 14, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 15, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 16, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 17, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 18, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 19, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 20, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 21, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 22, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 23, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 24, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 25, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 26, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 27, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 28, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 29, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 30, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 31, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 32, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 33, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 34, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 35, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 36, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 37, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 38, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 39, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 40, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 41, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 42, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 43, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 44, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France
  • Photo 45, Domi et Bernard au Maroc - Les Eysies, France

Vos commentaires

Ajouter votre commentaire